Écoute la petite musique du Clos des Anges, Ondine Khayat

Coucou,

Écoute la petite musique du Clos des Anges d’Ondine Khayat est un roman feel-good coup de cœur. C’est un livre que j’ai trouvé merveilleux, il m’a transporté dans un univers que j’apprécie particulièrement c’est pour cette raison que j’avais envie de vous en parler. Nous nous retrouvons donc dans une bullette coup de cœur littéraire qui je l’espère vous donnera envie de découvrir ce joli ouvrage.

Avant toute chose, commençons par faire connaissance avec Ondine Khayat afin de découvrir qui elle est ?

Ondine Khayat est romancière et psycho praticienne certifiée dans l’Approche Centrée sur la Personne (psychologie humaniste). Elle exerce dans son cabinet à Paris. Présidente du fonds de dotation Pour un Monde Meilleur, qui réunit 15 ONG, elle est à l’origine du premier jeu humanitaire commercialisé par la Française des Jeux en 2016 : 22 millions de tickets du jeu de grattage «Solidaires Pour un Monde Meilleur »ont été vendus et 2,6 millions d’euros ont été reversés au WWF. Elle est aussi autrice et signe ici son 7e roman.

Continuons ensuite par la découverte du résumé de cet ouvrage afin de commencer notre plongeons dans cette univers poétique :

Fais confiance à la vie, Raphaëlle. Elle ne ferme jamais une porte sans en ouvrir une autre.

Raphaëlle, artiste peintre à fleur de peau, a depuis longtemps rompu les liens avec un père qui l’a toujours rejetée. Lorsqu’elle apprend son décès, toutes ses blessures refont surface. À 39 ans, elle est rattrapée par son passé. Que faire du Clos des Anges, la magnifique demeure que son père lui a léguée à Giverny ? Doit-elle fuir ses souvenirs ou se confronter enfin à son enfance douloureuse ? Poussée par Fanny, son amie de toujours, et par Paul, le mystérieux jardinier du Clos des Anges, elle décide de s’installer dans la maison de son père et d’ouvrir ce lieu magique à d’autres personnes qui, comme elle, cherchent à réinventer leur vie. Pas à pas, Raphaëlle ose revisiter son enfance, s’ouvrir aux autres et faire vibrer en elle la petite musique de la vie…
Une histoire touchante qui nous apprend à accepter notre passé, à nous libérer des blessures de l’enfance et à faire l’expérience des liens qui guérissent.

Cet ouvrage est le premier roman de l’autrice que je lis, je suis vraiment ravie d’avoir découvert cette plume toute douce et légère qui nous invite à déambuler dans une balade bucolique entre fleurs, peinture, musique, etc…

Je me suis personnellement transformée en papillon le temps de ma lecture et j’ai adoré cette sensation.

Vous allez le voir dans la suite de mon avis mais j’ai noté 3 citations qui me parle beaucoup et qui je trouve illustre parfaitement par les mots ce que j’ai ressenti lors de ma lecture.

«Le pinceau glissait sur la toile », une citation qui illustre aussi à merveille cette sensation vécue pendant ma lecture, les mots qui glissaient les uns après les autres pour créer une œuvre d’art tel que le pinceau le fait sur la toile comme le dit Ondine Khayat.

Cet ouvrage aussi doux et bucolique est, je trouve, un livre feel-good de développement personnel romancé. Je lis des livres feel-good, des livres de développement personnel mais il est bien rare qu’il soit sous la forme d’un roman et regroupant les deux genres à la fois. Là, je suis vraiment conquise car cela m’annonce un moment cocooning de pur bonheur encore plus intense que ce à quoi je m’attendais, une véritable invitation à lâcher prise le temps de savourer ma lecture. C’est un livre qui m’a personnellement proposé de me balader tout naturellement dans mes souvenirs et le passé afin de réfléchir aux quelques rares souvenirs que j’ai encore en mémoire. Un livre qui m’a fait me questionner sur les leçons à tirer, les blessures que j’ai à libérer de mon enfance pour pouvoir véritablement me lancer dans mon avenir et tous les liens que je souhaite créer. C’est quelque chose que j’avais déjà fait mais cela m’a à nouveau invité à approfondir tout cela pour complètement m’en libérer.

«Est-ce qu’il existe, quelque part dans l’univers, une banque d’idées dans laquelle nous piochons, et que nous traduisons en couleurs ou en mots ? », cette citation illustre l’univers dans lequel nous allons prolonger et que je vais maintenant vous décrire. Ondine Khayat nous fait découvrir l’histoire de Raphaëlle qui vit une existence moyenne associée à un passé difficile qu’elle n’a jamais pu pardonner mais elle n’y pense pas vraiment et avance dans sa vie, jusqu’au jour où elle apprend que son père vient de décéder. Sauf que ce père, elle le déteste…mais malheureusement, cette triste nouvelle va faire ressurgir son passé et elle va donc devoir y faire face. Dans un premier temps, elle refuse catégoriquement l’héritage que ce dernier laisse derrière lui à savoir : une immense maison dans la ville de Monet, Giverny. C’est à ce moment du livre que je me suis dit que j’allais obligatoirement passer un bon moment car Monet est un de mes artistes préférés. Je l’admire beaucoup et je rêve depuis ma plus tendre enfance de découvrir plus en profondeur son univers, Giverny et ses œuvres, plus particulièrement Les Nymphéas au Musée de l’Orangerie. En quelques secondes, Ondine Khayat m’a littéralement transporté dans un univers qui me fait rêver alors je n’avais qu’une hâte continuer de dévorer ce livre pour découvrir la suite de cette histoire. C’est ainsi que j’ai découvert qu’avec l’aide de ses amis et de Paul, un mystérieux ami de son père avec qui le courant passe bien, Raphaëlle décide de garder la maison et d’en faire un lieu de vie afin de se battre contre ses démons et de pardonner tout ce qu’elle y a vécu dans son passé. Je ne vous explique pas le dénouement exact de cette histoire mais en tout cas, l’auteure nous offre ici un roman sur le développement personnel, la reconstruction, la thérapie par l’art notamment la peinture ou encore la musique, etc…

J’ai énormément apprécié l’ambiance de ce livre, cette magnifique maison qui nous est décrite que j’ai personnellement réussi à créer en image mentale pour m’immerger encore plus dans l’univers de Giverny et ses couleurs, cela m’a vraiment fait rêver, depuis je n’ai qu’une envie y aller encore plus qu’avant.

Sans en avoir l’air d’un premier abord, ce livre nous donne une petite leçon de vie et nous montre la nécessité de Vivre ! Personnellement, c’est quelque chose dont j’ai conscience depuis de nombreuses années mais cela a encore plus renforcé cette philosophie de vie qui m’anime chaque jour.

Avant de conclure mon article, j’ai envie de faire une toute petite parenthèse histoire des arts. Je ferais un article plus détailler car ce livre m’en a donné envie mais il m’est absolument impossible de terminer mon article sans évoquer avec vous Claude Monet et Giverny. Claude Monet est un artiste que j’ai toujours admiré, aussi loin qu’aille mes souvenirs. Il est reconnu comme étant le père et l’un des créateurs de l’impressionnisme. C’est un mouvement artistique majeur marquant la rupture entre l’art moderne et l’académisme.

Quant à Giverny, c’est une commune considérée comme étant la commune la plus célèbre du monde entier grâce aux œuvres de Claude Monet qui y a vécu de 1883 à sa mort en 1926. C’est un lieu où les visiteurs peuvent venir à la découverte du somptueux jardin qui a tant inspiré l’artiste lui-même. C’est aussi un lieu où les visiteurs ont la chance de pouvoir découvrir le musée des impressionnismes. C’est un charmant petit village de Normandie que j’aimerais vraiment aller découvrir un jour !

En conclusion, pour en revenir au roman merveilleusement écrit par Ondine Khayat, c’est une histoire très touchante avec beaucoup de sensibilité, d’émotions écrite dans un profond respect de cette histoire de famille ainsi que des liens d’amitiés et de la magnifique histoire d’amour que nous découvrons au fil des pages. Une plume légère qui virevolte autour de nous et nous donne envie d’aller se balader dans les jardins de Giverny à la rencontre de cette univers plein de douceur afin de remplir nos yeux de milliers d’étoiles de bonheur ainsi que notre cœur de merveilleuses ondes. Ce livre nous parle du poids du passé, des blessures d’enfance, d’amitié, d’amour, de deuil mais surtout nous fais plonger dans une bulle, un petit cocon de bien-être. J’ai passé un moment très agréable et je ne l’oublierai pas de sitôt.

Je termine mon article par cette dernière citation qui m’a particulièrement parlé :

«Depuis toute petite, elle associait les couleurs à des sons et entendait de la musique lorsqu’elle peignait. Elle avait longtemps pensé qu’il était de même pour tout le monde, mais avait appris que cette capacité à associer des sensations distincts s’appelait la synesthésie…et qu’elle n’était pas fréquente. Au fur et à mesure qu’elle peignait, les couleurs qu’elle déposait sur la toile formaient une mélodie qui l’emportait loin de tout. ».

L’art et la musique font partie de ma vie de diverses manières depuis ma plus tendre enfance et ce livre m’a invité à en profiter tout en lisant ! D’ailleurs, au fil de quelques pages, j’ai une sorte de mélodie mélange de couleurs, de notes de musique qui m’a accompagné dans la tête me donnant aussi envie de refaire lorsque j’en aurais le temps de la musique et me rappelant aussi des merveilleux souvenirs de danse que j’ai pratiqué pendant des années petite. Ce livre m’a véritablement emportée et je ne peux que vous le conseiller ! Merci Ondine Khayat d’avoir écrit cette petite merveilleuse qui m’a fait me transformer en papillon !

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à venir discuter avec moi, me dire si vous connaissez Ondine Khayat et sa somptueuse plume ? Si vous avez lu ce livre ou pas ?

Publicités

4 réflexions sur “Écoute la petite musique du Clos des Anges, Ondine Khayat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s