De mois en mois : mai 2022

Coucou,
Je vous retrouve aujourd’hui pour la bullette de mois en mois de mai. J’avais hâte de prendre le temps d’écrire cette bullette car le mois d’avril a été beaucoup plus calme tout en étant chargé et j’ai pu reprendre le temps de savourer les petits bonheurs de la vie. J’avais hâte de vous en parler ici car on oublie bien souvent ces petits bonheurs qui sont pourtant essentiels à nos vies !
J’espère que vous prendrez du plaisir à la découvrir, pour ma part je vous attends en commentaires si le cœur vous dit de me partager des petits bonheurs 🙂

Mes souvenirs d’avril

Mon mois a débuté avec un week-end chartrain en famille, une arrivée le 1er avril sous les gros flocons de neige. Un petit bonheur qui aurait pu être un poisson d’avril mais était bien réel. De la neige en avril cela peut surprendre mais quand tes grands parents te racontent qu’il y a plus de 50 ans lorsqu’ils se sont mariés, il neigeait finalement cela donne le sourire.

Ce week-end a été un week-end pour profiter de mes proches et partager une journée de musique avec mon papa qui était en concert renfort de l’harmonie d’un de ses amis. C’était chouette !

Puis je suis rentrée chez moi le 4 avril après une journée en famille, et des galères SNCF qui m’ont mise fortement en colère mais j’ai pas envie de les détailler ici pour ne pas gaspiller mon énergie.

Le soir en rentrant chez moi, j’ai eu la jolie surprise de découvrir dans ma boîte aux lettres une jolie carte postale personnalisée envoyée par une personne chère à mon cœur. Un petit bonheur de vie supplémentaire et une jolie attention qui m’a touchée.

Avril s’est poursuivi avec la reprise de la vie pro, des rdv médicaux, etc…quelques jours bien chargés. Parmi les petits bonheurs de ces quelques jours intense il y a eu l’arrivée de deux nouvelles plantes à mon domicile et comme une sorte de déformation professionnelle ici de mon métier d’illustratrice, j’ai eu envie de leur donner des prénoms : Agatha la calathéa et Marina la monstera.

Le 10 avril, comme beaucoup je suis allée voter, un moment que je n’ai pas forcément bien vécu à cause de souci d’accessibilité dans le bureau de votes qui m’ont mise en colère. Néanmoins, j’ai fait le choix de voter car c’était important pour moi mais ce que j’ai vécu ce jour là m’a profondément énervée. Cette journée s’est poursuivi par un nouveau voyage en train direction Chartres retrouver mon papa et la famille pour quelques jours de pause/vacances.

Finalement, ma semaine de vacances du 11 au 17 avril n’a pas été si « vacances » que ça, je n’ai pas réussi à trouver les moments de repos dont j’avais besoin, j’ai donc décidé de recommencer à travailler sur les moments de pause lorsque l’on ne faisait rien en famille afin de m’avancer sur mon boulot de la semaine suivante et m’accorder les moments de repos dont j’avais besoin à ce moment-là. Depuis quelques années maintenant, j’ai pris ce reflex de modifier très rapidement mon planning lorsque c’est nécessaire. J’ai la chance de pouvoir le faire alors j’ai appris à le faire.

La semaine du 18 au 24 avril a été une semaine entre calme et divers rdv mais j’ai pris le temps de faire des pauses et de savourer les petits bonheurs de la vie à certains moments car avant que le navire coule il vaut mieux agir donc ici faire des pauses.

J’ai ainsi en plus du boulot et des rdv que j’avais, pris le temps d’aller découvrir la nouvelle laverie à 150 m de chez moi, où se trouve la révolution pour moi, des sèches linges. Alors autant vous le dire tout de suite, mon côté conscience écologique dit « Fuis » sauf que depuis mon arrivée dans mon appartement, j’ai un gros souci d’isolation et d’humidité donc pour sécher les draps/serviettes c’est complexe. C’est pourquoi j’ai eu envie de tester la laverie et les sèches linges, cela change clairement tout ! Autant pour l’humidité que pour l’accessibilité de mon appartement, finit les draps étendus dans l’appart qui me gênent pour le passage avec le fauteuil.

Cette semaine-là j’ai aussi pris le temps d’aller me balader à Terra Botanica mais aussi au parc de l’Arboretum où je prends moins le temps d’aller me balader alors que c’est mon parc préféré ! J’y ai vécu un joli moment de déconnexion et j’ai pu y faire des jolies photos que je vous invite à aller voir sur mon compte insta @lescouleursdunephotographe

Durant cette semaine, j’ai aussi fait une nouvelle petite chute de fauteuil, j’étais au sol avec la chienne de ma maman pour lui faire un câlin, j’ai voulu remonter au fauteuil sauf qu’alors que j’étais presque installée un des passants de la ceinture de mon jean s’est accroché à l’un des freins du fauteuil m’empêchant de m’y installer complètement. J’étais à de doigts de la catastrophe, heureusement j’ai réussi à ralentir la chute avec la force que j’ai dans les bras. Je n’ai pas eu peur comme la dernière chute et je n’ai pas paniqué ce qui est une bonne chose. Par contre, Seaya, la chienne de ma mère a eu peur et elle est venue immédiatement s’allonger sur mes jambes, ne bougeant plus du tout pendant presque une heure. Les animaux sont vraiment fascinants. Elle ne venait pas aussi proche de moi avant la dernière chute mais depuis le lien avec moi, le fauteuil a complètement changé, c’est surprenant et fascinant à la fois.

Enfin, le mois d’Avril s’est terminé entre la vie pro, les rdv de santé, la vie perso, des moments en famille, des belles lectures, etc…

Ce mois aura été riche en souvenirs et je sais déjà que le mois de mai le sera tout autant.

Les sorties qui me tentent

Pour clôturer cette bullette de mois en mois, je vais vous partager quelques sorties littéraires qui m’intriguent pour ce mois-ci mais aussi d’un film dont j’attendais avec impatience la sortie en DVD.

4 mai : Les possibles de Virginie Grimaldi format poche.

« Juliane n’aime pas les surprises. Quand son père fantasque vient s’installer chez elle, à la suite de l’incendie de sa maison, son quotidien parfaitement huilé connaît quelques turbulences. Jean dépense sa retraite au téléachat, écoute du rock, tapisse les murs de posters d’Indiens, égare ses affaires, cherche son chemin. Juliane veut croire que l’originalité de Jean s’est épanouie avec l’âge, mais elle doit se rendre à l’évidence : il déraille. Face aux lendemains qui s’évaporent, elle va apprendre à découvrir l’homme sous le costume de père, ses valeurs, ses failles, et surtout ses rêves. Tant que la partie n’est pas finie, il est encore l’heure de tous les possibles. »

4 mai : Il nous restera ça de Virginie Grimaldi. J’adore la plume de cette autrice mais je vais attendre la sortie poche pour lire celui-ci car ce sont des livres que j’apprécie lire pendant mes vacances et le format poche est plus simple à transporter.

« À 33 ans, Iris trimballe sa vie dans une valise.
Théo, 18 ans, a peu de rêves, car ils en foutent partout quand ils se brisent. 
À 74 ans, Jeanne regarde son existence dans le rétroviseur. 
Rien ne les destinait à se rencontrer. 
Quand le hasard les réunit sous le même toit, ces trois êtres abîmés vont devoir apprendre à vivre ensemble. La jeune femme mystérieuse, le garçon gouailleur et la dame discrète se retrouvent malgré eux dans une colocation qui leur réserve bien des surprises.
C’est l’histoire de trois solitudes qui se percutent, de ces rencontres inattendues qui sonnent comme des évidences. »

5 mai : A sign of affection tome 5 publié chez Akata.

Je ne vais pas vous partager le résumé car ici c’est un tome 5 mais je vous partage quand même celui du tome 1 afin de situer le récit. J’ai découvert ce manga par hasard lors d’une balade en librairie, j’apprécie profondément cette saga.

« Énorme succès au Japon, « A sign of affection » met en scène la rencontre entre une étudiante sourde et un grand voyageur. Ne manquez pas cette série inclusive et importante ! Yuki est une étudiante qui, comme beaucoup d’autres, construit son quotidien autour de ses amis, des réseaux sociaux et de ce qu’elle aime. Mais quand un jour, dans le train, elle croise un jeune homme qui voyage à travers le monde, son univers va être chamboulé : ce dernier, bien que trilingue, ne connaît pas la langue des signes. Pourtant, très vite, il manifestera pour elle un intérêt bien particulier… Comment réagira-t-elle face à ce camarade d’université entreprenant et communicatif ? »

12 mai : Les couleurs du silence de Delphine Giraud. Ce roman je l’ai découvert par hasard en cherchant les sorties du mois, j’ai adoré le résumé qui m’a interpelé sans que je sache dire exactement pourquoi.

« Connaissons-nous vraiment nos proches ?

Depuis quelque temps, Lila, 24 ans, graphiste et passionnée de dessin, vit un amour de conte de fées avec Karl. C’est pourquoi, lorsque ce dernier lui propose de venir vivre avec lui à Saumur, la jeune femme n’hésite pas longtemps avant d’accepter de quitter son village natal.
Mais au bout de quatre mois, elle se retrouve sans travail. Commencent alors de longues journées durant lesquelles elle essaie en vain de se lier avec Charlotte, l’employée de maison. Froide et secrète, celle-ci reste désespérément insensible à ses tentatives.
Un jour, Karl reçoit une lettre de Pierre, son frère. C’est inattendu : leurs parents sont morts dans un accident domestique huit ans plus tôt, et ils ne se parlent plus. Lila se met en tête de les réconcilier, malgré le refus et la colère de Karl. Le doute s’installe dans l’esprit de la jeune femme. Que lui cache-t-il ? »

18 mai : Le film Rosy de Marine Barnerias sort dvd. Sur le blog je vous ai parlé de nombreuses fois du livre Seper Hero de Marine Barnerias qui est sans aucun doute mon plus gros coup de cœur livresque. Je vous ai aussi parlé du film Rosy que je suis allée voir, j’avais hâte qu’il sorte en DVD afin de pouvoir partager un moment de visionnage avec mes proches.

Et enfin, le 19 mai : Filgoude – Comment je me suis disputée avec le développement personnel de Mathou. Mathou est une autrice, illustratice angevine que j’apprécie beaucoup, j’ai hâte de découvrir cette nouvelle sortie.

« Le journal intime de Mathou. Filgoude, c’est la meuf toujours positive, en forme, joyeuse, au top, adepte du bien-être : c’est sûr, si j’étais elle, je serais une « meilleure moi ». Et si j’essayais d’être cette « moi en mieux » ? »

J’espère que cette bullette de mois en mois vous aura plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, à partager avec moi quelques souvenirs de votre mois d’avril, à me dire si il y a des sorties qui vous tentent ou ce que vous avez prévu, etc… ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s