Rosy, un film de Marine Barnérias

Coucou,

Dans cette bullette, je vous retrouve afin de partager avec vous un moment de vie que j’ai pris le temps de vivre. Je suis allée voir le film « Rosy » de Marine Barnerias. Ce film, je l’attendais depuis longtemps, j’avais hâte de pouvoir le voir. En effet, ce film est l’illustration documentée du livre Seper Hero écrit par Marine Barnerias. Mon plus gros coup de cœur littéraire, ce livre qui m’a profondément marqué, parlé et qui aura toujours une place particulière dans mes livres préférés.

J’attendais donc avec impatience le moment où je pourrais aller voir Rosy.

D’ailleurs, cela a failli ne pas se passer tout à fait comme je le souhaitais. En effet, seulement quelques jours après la sortie du film en salle, lorsque je me suis rendue dans le cinéma qui le diffusait afin de réserver ma place, je me suis retrouvée face à un souci d’accessibilité. Oui oui, en 2022, moi qui pensait que beaucoup de choses avaient évolué, moi qui suis positive, je me suis retrouvée face au fait que la salle, dans ce vieux cinéma, lieu culturel censé être accessible à tous ne le soit pas. Je peux comprendre que pour un vieux cinéma cela soit complexe pour eux mais honnêtement voir sa liberté, son accès à la culture bloqué par le manque d’accessibilité m’a mise en colère, m’a fait de la peine tout simplement parce que j’en ai marre qu’aujourd’hui, il soit normal pour de nombreux lieux de payer des « amendes », demander des dérogations, etc…plutôt que de se mettre aux normes !

Et ici quand je dis ça, ce n’est pas pour le cinéma mais pour l’ensemble de la société, les logements, les nouveaux magasins, lieux, etc…qui plutôt que se mettre aux normes accessible à tous (parce qu’honnêtement que l’on ne me dise pas qu’une rampe va poser des problèmes à l’ensemble de la population en remplacement des marches car ce n’est pas vrai) contourne le problème, payent et bloquent ainsi la liberté de chacun.

Face à cette privation de liberté et d’accès à la culture qui m’a profondément touchée, j’ai fait le choix d’échanger gentiment avec le directeur du cinéma en expliquant la problématique au sens large du terme, rappelant les lois, évoquant le fait que ce film évoquait quand même un sujet lié à la résilience face à la maladie, etc…Ce qui a permis un dialogue, lever des barrières mais surtout trouver une solution pour la semaine suivante ! En effet, seulement quelques jours après, le cinéma a fait en sorte de proposer une séance pour le visionnage de ce film dans une salle accessible, sans marches ! Je l’ai vécu comme une victoire, comme quoi le dialogue et une discussion constructive peuvent faire bouger les choses même si j’avoue que se battre pour tout, tout le temps est épuisant ! C’est une victoire et il faut en garder le positif ! Merci à l’équipe du cinéma d’avoir su comprendre, écouter et trouver une solution.

J’ai ainsi pu aller voir Rosy mais avant de vous partager mon avis, je vous laisse découvrir le synopsis :

« Marine, étudiante de 21 ans, apprend qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques, une maladie auto-immune incurable. Le choc de l’annonce, l’urgence de la situation et le besoin de prendre une décision quant au traitement à suivre, la poussent à trouver une solution en elle…Elle décide de partir pour un long voyage initiatique dans 3 pays : la Nouvelle-Zélande pour redécouvrir son corps, la Birmanie pour apaiser son esprit et la Mongolie pour renouer avec son âme. À travers des expériences inoubliables, Marine part à la rencontre d’elle-même et d’un nouvel équilibre avec cette sclérose qu’elle surnomme Rosy. »

Tout d’abord, la première chose que je tiens à dire c’est Bravo et Merci Marine pour ce moment que tu nous offres la chance de pouvoir vivre. Ce film est magnifique, j’ai sûrement autant pleuré que rigolé ou eu le sourire mais il est magique, fort, puissant ! Il y a quelque chose que j’ai trouvé drôle, c’est qu’encore plus qu’en lisant le livre, que j’avais avec moi d’ailleurs, j’ai eu l’impression à de nombreuses reprises de me voir à l’écran à travers la personnalité de Marine, certains moments de vies, etc…ce qui m’a encore plus confirmé ce lien très fort que je ressens à travers nos histoires. Ce lien je le vois comme une inspiration, un guide, ce petit truc qui va me donner un coup de boost pour ne jamais abandonner mes rêves, mes projets quoi qu’il arrive dans ma vie.

C’était la première fois que j’allais au cinéma seule, pour voir ce film en plus, qu’est-ce que cela m’a fait du bien, je n’aurais pas les mots justes pour vous décrire ce sentiment mais cela m’a fait un bien fou ! Je suis ressorti avec un sourire immense sous mon masque, les yeux légèrement humide mais surtout un sentiment de reconnaissance immense pour cette énergie que Marine partage avec nous. L’avoir vu seule m’a fait un bien profond. Je sais au fond de moi que j’aurais voulu le voir avec mon Max à moi mais je sais qu’il était là dans mon cœur sans l’être physique, j’ai la certitude de nombreuses choses, la vie sera nous guider. J’aimerais aussi partager ce moment de vie avec mes proches mais je n’ai pas souhaité retourner au cinéma avec eux car je sais qu’ils seront très certainement très ému, je préfère que l’on vive ce moment dans un second temps, lors d’une sortie en DVD ou streaming et de mon côté garder le souvenir de ce joli moment que j’ai vécu.

Ce film est puissant, c’est une expérience incroyable, une bouffée d’oxygène, une piqure d’adrénaline qui nous donne de l’énergie. Un voyage au cœur de ce qui nous rend vivant, au cœur de la vie. Écouter son intuition, oser, vivre avec passion chaque instant, l’importance du choix nos mots et leur impact, considérer et porter une véritable attention aux autres et à la vie, croire en soi, en ses rêves, projets, faire confiance à son corps, son esprit. La bande originale de Mathieu Chedid rend ce moment encore plus magique et puissant. Merci Marine et merci à toute l’équipe de Rosy le film pour ce moment de vie ! La maladie n’est pas une fatalité, elle est notre force. Nous en avons une fois de plus la preuve à travers ce film.

Je souhaite finir mon article avec ces quelques mots : MERCI Marine pour ton histoire que tu partages avec nous, merci d’être cette femme pétillante qui nous offre une véritable ode à la vie et nous donne encore plus d’énergie pour ne pas abandonner nos rêves, nos projets. Aller voir ce film si vous en avez la possibilité ! Pour le résumer en quelques mois, je dirais : simplicité, évasion, reconnexion et joie de vivre !

Une dernière petite chose, pour faire une comparaison entre le livre et le film, je les ai tous les deux trouvés puissant. J’ai toujours un lien plus fort avec les livres mais honnêtement ici le film est tout aussi beau, fort et fait passer tout ce que Marine veut transmettre.

J’espère de tout mon cœur que cet avis vous a plu. N’hésitez pas à partager votre ressenti avec moi, me raconter si vous connaissez Marine Barnerias, son histoire, son film, son livre ou alors tout simplement me dire si je vous ai donné envie de voir le film ou lire son livre ?

Une réflexion sur “Rosy, un film de Marine Barnérias

  1. Ping : De mois en mois : mai 2022 – Les bullettes colorées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s