De mois en mois…juin 2019

Coucou, la bullette de mois en mois est une bullette que je prends énormément de plaisir à écrire. Ce mois-ci et comme tous les mois maintenant, je vous retrouve pour un bilan lecture, une sélection des sorties livresques qui me tentent mais aussi pour un peu de blabla résumé de mon mois de mai. Insérer une partie blabla n’est pas forcément quelque chose que je ferais chaque mois mais pour mai en j’en avais besoin.

J’espère que cet article vous plaira, bonne lecture 🙂

Le mois de mai 2019 fut un mois chargé pour ma part, c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai sorti un peu moins d’articles sur le blog car je me suis consacrée à pleins d’autres projets et j’ai aussi essayé de limiter la fatigue même si pour ce point-là, c’est une défaite. Entre rendez-vous médicaux, moments en famille, réalisations de projets et d’autres petites choses, ce mois de mai 2019 se veut chargé en souvenirs aussi bien positif que plus contrasté ou négatif.

Parmi tous ceux-ci, j’ai souhaité vous parler de trois d’entre eux :

DUODAY 2019

  • Tout d’abord, le Duoday que j’ai vécu pour la première fois cette année. Je suis très fière et heureuse des souvenirs que je garde, ils ont été plus qu’enrichissant et me poussent à approfondir mes projets d’avenir. D’ailleurs, pour ceux que cela intéresse d’en savoir plus sur cette journée, je vous laisse aller lire l’article que j’avais réalisé à cette occasion, il illustre parfaitement ce que j’ai vécu et ressenti.

AEFAC62C-5028-4348-B4D5-D4B99E060699

  • Les couleurs marine, mais qu’est-ce que c’est? C’est un projet un peu plus personnel uniquement disponible sur Instagram où je vais au fil des semaines et mois, créer un univers en appui sur ma passion pour la photo et la couleur. J’ai lancé ce projet le 25 mai et j’en suis très fière, je me sens déjà épanouie de l’avoir lancé et je suis déjà ravie de voir ce que j’ai commencé à préparer pour la suite de cette nouvelle aventure.

Voici les mots que j’ai utilisé afin de présenter mon projet :

« Coucou,
Moi c’est Marine. Certains me connaissent peut-être déjà grâce à mes jolies bullettes colorées. Ici, ce sont les couleurs Marine que vous allez retrouver. Mais alors, qu’est-ce que c’est ? Tout simplement, mon compte un peu plus personnel, celui de mon histoire. Si je devais me définir je dirais que je suis une amoureuse de la vie et de ses couleurs. À mes yeux, les couleurs sont une passion, mon essentiel, la vie tout simplement ! C’est grâce à elle que, chacun notre manière, nous créons la plus grande œuvre d’art à l’image de notre vie.
Au terme d’une longue réflexion, j’ai donc ressenti l’envie, le besoin de partager ici mes photos, les couleurs de ma vie, ce qui me fait du bien tout simplement ! La vie n’est que le reflet des couleurs qu’on lui donne, moi ma vie je la définis par la passion qui m’anime, l’amour de la couleur et la vie tout simplement !
J’espère que vous le ressentirez ici et comme le dit si bien Walt Disney «Rêve ta vie en couleurs, c’est le secret du bonheur ». C’est le mien en tout cas. »

J’ai utilisé les mots suivants « Les couleurs sont à la vie…ce que la vie est à la couleur. ». Ce sont des mots qui me sont venus pendant ma phase de réflexion pour ce projet et qui illustrent bien ce que je ressens.

1ABDF12E-BED2-4660-9D47-BEDF853253FB

  • Et enfin, je me suis rendue au concert musique et handicap réalisé par l’orchestre symphonique de Chartres. J’y étais invitée, afin de participer à la sensibilisation aux handicaps, par mon papa, ma tante qui sont musiciens dans l’orchestre ainsi que par M. Hervé Moinard directeur de l’école de musique des Forêts du Perche, ami de longue date de mon papa et créateur de cette semaine musique&handicap. Avant de poursuivre, je vous explique très rapidement. Chaque année depuis 9 ans maintenant Hervé organise une semaine musicale devenue événement ayant pour but de partager autour de la musique. Chaque année, un thème différent est choisi pour cette semaine et cette année, c’était celui musique&handicap. L’occasion de créer une sensibilisation aux divers handicaps mais surtout l’occasion de montrer que handicap ou pas, c’est la vie qui anime chaque être humain et la musique permet de bien transmettre tout cela grâce à toutes les notes qui composent chaque morceau, œuvre de toute une vie pour certains compositeurs et musiciens.

Je suis ravie d’avoir été présente à ce concert du 26 mai, c’était un moment merveilleux où étaient aussi présent afin de créer un spectacle avec l’orchestre certains jeunes d’un IME.

Je veux aussi en faisant ce petit bilan évoquer la solidarité que j’ai eu la chance de vivre. En effet, lorsque nous sommes arrivés sur place, nous nous sommes vite rendu compte que l’église de la Puisaye était précédée de marches, environ une dixième que nous avons pour les ¾contournées en passant par le cimetière mais il en restait tout de même quelques-unes, ce qui avec un fauteuil roulant est pour le moins problématique. Mais cela n’a finalement pas été un problème car mon papa ainsi que divers musiciens m’ont aidés sans que l’on demande nécessairement de l’aide. Ils m’ont porté avec bienveillance et cela fait chaud au cœur de voir cela car la question ne s’est pas posée, cela s’est fait naturellement et je peux vous assurer que c’est quelque chose de rare.

Une dernière petite chose que je souhaitais partager avec vous. Au mois de mai j’avais très envie de faire le nouveau défi photo organisé par Justine mais avec ce mois bien rempli j’avoue ne pas en avoir eu la force. Malgré tout, c’est quelque chose que j’ai toujours envie de faire alors je vais le faire même si c’est avec un peu de retard. Mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?

Le mois de mai ayant été bien rempli, j’ai aussi moins lu car bien souvent les moments où j’aurais pu lire soit je n’avais pas la tête à ça, soit je m’écroulais littéralement de fatigue. Néanmoins, j’ai quand même lu quelques livres donc je vous parlerai prochainement plus en profondeur sur le blog mais voici un petit résumé.

RMQC1631.jpg

EUFR3126

ASUN4424

67080846-6581-4570-853A-16653E513DAD

  • Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin. Un roman que j’avais hâte de lire tellement j’ai apprécié les oubliés du dimanche et qui ne m’a pas déçue.

OMWF3433

Le mois de juin qui arrive se veut encore chargé niveau projets et planning de mon côté même si je vais me forcer à ralentir le rythme car la fatigue et donc par conséquent la santé ne suivent plus. J’ai aussi très envie de lire plus car cela m’a quand même beaucoup manqué le mois dernier.

J’ai d’ailleurs repéré quelques sorties littéraires qui me tentent beaucoup, voici ma sélection :

CAF42666-A620-43EE-9C7F-64B6E5E04361

« Marthe a 60 ans, et l’esprit confus. Elle le sait, se défend, s’organise pour mieux résister à Al – c’est ainsi qu’elle nomme le fauteur de ses troubles : son Alzheimer précoce. Pour retenir ses souvenirs récents, elle les note dans un cahier. Son passé lui échappe : elle ne sait plus pourquoi elle a déménagé, ni ce qu’est devenu le compagnon de sa vie. Le cahier restitue ses efforts pour comprendre, ses doutes, ses émotions qui mêlent frustration, culpabilité et désir de rattraper le temps perdu.

Un indice découvert au hasard dans une revue bouscule son quotidien : elle croit retrouver la piste de son mari disparu…Elle s’improvise alors détective et mène l’enquête à l’insu de ses proches, sa voisine cinéphile et son neveu adoré. »

Un roman qui je peux déjà vous le lire par avance, va beaucoup me toucher.

CE122E93-78A2-466D-A2D6-0F62CDD98DF6

Celui-là, rien qu’en lisant le résumé j’ai ressenti quelque chose et je peux déjà vous l’annoncez il va se vouloir riche en émotions je pense car rien que juste en lisant les prénoms de la majeure partie de personnage j’avais les larmes aux yeux. Comprendra qui pourra…

« Été 1988. Théo, Maxime et Julien réchappent d’un terrible incendie. Les trois adolescents se jurent alors une amitié «à la vie, à la mort ». Vingt années passent.
Le 1er juin 2009, Marine, l’épouse de Théo, doit embarquer sur un vol Rio-Paris.
Lorsque Théo apprend que l’avion s’est abîmé en mer, il s’effondre. Le soutien indéfectible de ses amis ne suffit pas à l’empêcher de sombrer dans une profonde dépression.
C’est alors que la révélation d’éléments troublants vient tout remettre en cause. Se pourrait-il que Marine soit toujours en vie ?
Théo n’a désormais plus qu’un objectif : découvrir la vérité.
Mais celle-ci n’a-t-elle qu’un seul visage ? »

66ADE560-5604-4F6B-953F-7EA4CDB14419

« Je suppose que tous les couples ressentent ça à un moment donné – ce sentiment que le lien qui les unit est le plus spécial, le plus fort, le plus Grand Amour du Monde. Pas en permanence, mais juste en ces instants rares où on regarde la personne qui partage notre vie et où on se dit : « Oui. C’est bien toi.« 

Alors qu’elle s’apprêtait à profiter d’un week-end romantique pour célébrer le quatrième anniversaire de sa guérison, Daisy reçoit une terrible nouvelle : elle est atteinte d’un nouveau cancer en phase terminale. La mort est une perspective effrayante ; abandonner Jack, son mari brillant mais adorablement démuni face à la vie, l’est d’avantage. Daisy se lance donc avec acharnement dans la quête de la femme idéale pour qu’après son départ, Jack ne se retrouve pas seul. Mais lorsque l’image de son mari avec une autre ne devient que trop réelle, Daisy devra choisir ce qui compte le plus pour elle dans les quelques mois qu’il lui reste : son propre bonheur ou celui de Jack… »

Colleen Oakley, je vous en ai parlé il y a quelques semaines sur le blog, j’ai eu un coup de cœur pour « La première fois qu’on m’a embrassée, je suis morte », j’ai donc hâte de retrouver sa plume avec ce nouveau roman.

EA85638C-2A63-4250-B8D4-C6C1E4B1A5E5

Qui n’a pas lu et adoré la saga DIMILY pendant son adolescence ? Pas moi ça je peux vous l’assurer car c’est une saga que j’avais adoré et qui restera gravée dans ma mémoire. Je ne lis plus ou presque de Pocket Jeunesse car mes goûts de lecture ont évolué mais celui-ci, je ne peux pas passer à côté tellement il me rappelle de souvenirs.

« Le quatrième tome du phénomène D.I.M.I.L.Y, à travers les mots de Tyler !

«Ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m’émeut à ce point, pourquoi j’aime qu’elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n’arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C’est parce que j’adore cette fille. »

À dix-sept ans, Tyler a tout pour lui : une petite amie à tomber, une réputation de bad boy que le monde lui envie, une popularité qui fait de lui le pilier incontournable des fêtes les plus démentes…Mais en réalité, Tyler est en mille morceaux. Et rien ne le fera partager son secret…Jusqu’à ce qu’Eden arrive. Une demi-soeur qui voit le gamin fragile et vulnérable qui se cache en lui… »

Par contre, ce nouveau tome est décrit comme étant le quatrième tome, pour ma part, je le ressens plutôt comme étant un tome compagnon.

3B29ECFB-2173-4E27-B4DB-B0B1D2C6EA56

« Un lac mystérieux, une famille oubliée, un été magique…

Emma Saylor regarde son père danser sur la piste, un peu désabusée : elle assiste à son mariage avec une femme adorable, qui leur permet d’échapper enfin aux difficultés qui les poursuivent depuis la mort de sa mère, cinq ans plus tôt, d’une overdose. La jeune fille ne sait pas grand-chose de ce qui est vraiment arrivé. Et, pour pouvoir aller de l’avant, elle aussi, elle aimerait bien connaître… la fin de l’histoire. Or elle n’a plus revu sa grand-mère maternelle ou ses cousins depuis un séjour chez eux quand elle était toute petite. Mais le destin va lui donner un coup de pouce : pendant la lune de miel de son père, elle doit justement passer un mois au bord du lac où vit cette énigmatique famille.

Car si, pour son père, elle est Emma, aux yeux de sa mère, de ses cousins et des amis d’autrefois, en revanche, elle était quelqu’un d’autre –elle était la petite Saylor, même si ce ne fut que le temps d’un été. Et c’est ce passé enfoui qu’elle va redécouvrir comme un trésor. Un parquet qui grince sous ses pas, une odeur familière… Elle qui ne se rappelle pas même le visage de sa grand-mère se rend compte qu’elle connaît cet endroit. Elle retrouve sa cousine, qui joue avec le feu comme la mère d’Emma avant elle, et Roo, le garçon dont elle était inséparable enfant. Tel un détective, elle va remonter le temps en arrière, pour découvrir non seulement qui elle est, mais aussi quelle adolescente a été sa mère. Car avant de tomber amoureuse d’un fils de famille privilégié, celle-ci a perdu son meilleur ami dans un étrange accident de bateau à moteur… »

Sarah Dessen est une autrice que j’aime beaucoup et je suis donc ravie de voir qu’elle sort un nouveau roman.

Mon article est maintenant terminé. J’espère qu’il vous a plu ? N’hésitez pas à venir discuter avec moi, me dire ce que vous en avez pensé. Comment s’est passé votre mois de mai ? Qu’avez-vous lu ? Quelles sont vos envies lectures pour le mois prochain ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s