La vie rêvée de Margaret de Katherine Center

Coucou,

La vie rêvée de Margaret écrit par Katherine Center est un roman coup de cœur qui m’a été offert par mon papa. En effet, lorsqu’il a lu le résumé dans un magazine, il a tout de suite pensé à moi et m’a immédiatement dit que ce livre était fait pour moi. Et effectivement, maintenant que je l’ai lu, je peux vous dire qu’il avait raison car ce livre m’a complètement touchée et emportée.

Débutons ensemble cette nouvelle bullette avec le résume de ce roman :

Margaret est sur le point d’entamer le brillant avenir pour lequel elle s’est donné tant de mal : un job de rêve, un fiancé qu’elle adore, et la promesse d’une vie parfaite. Puis soudain, son rêve s’effondre. Hospitalisée, Margaret doit affronter l’impensable et se faire une raison : rien ne sera plus jamais pareil.

Face à l’adversité, Margaret découvre que la vie n’a pas dit son dernier mot. Parfois, la dernière chose qu’on souhaite est précisément celle dont on a besoin. Parfois, on espère que quelqu’un sera là pour nous rattraper avant la chute. Et parfois, on trouve l’amour là où on l’attend le moins.

Plein d’espoir, tendre et courageux, ce roman vous fera passer du rire aux larmes.

« Ce roman poignant et sincère est une vraie source d’inspiration. » Library Journal

« Avec ses personnages inspirants et la sagesse dont ils font preuve face à l’adversité, ce roman a l’étoffe d’un best-seller. »Booklist

« Si vous ne lisez qu’un livre cette année, lisez How to Walk Away. »Nina George, auteure de La Lettre oubliée (The Little Paris Bookshop)

« Chaleureux, spirituel, et incroyablement bien vu. » Emily Giffin

Ensuite, prenons le temps ensemble de découvrir un peu qui est l’autrice ?

Katherine Center est originaire du Texas. Ses romans inspirants sont pour la plus grande partie récompensés par de nombreux prix littéraires et traduits dans le monde entier. Ils mettent en scène des personnages qui tombent et se relèvent, qui traversent des épreuves sans jamais cesser de savourer les petits bonheurs de la vie. Quand elle n’est pas occupée à écrire, Katherine Center donne des conférences sur le pouvoir de la fiction. Personnellement, je ne connaissais pas du tout cette autrice et sa plume, mais je peux déjà vous dire que je vais me plonger bien plus en profondeur dans ce qu’elle peut proposer comme ouvrages car je sais que c’est vraiment typiquement tout ce que j’aime.

Dans ce roman de Katherine Center présenté comme étant un feel-good, nous allons suivre Margaret qui s’apprête à obtenir le job qu’elle convoite depuis des lustres. À côté de cela, son fiancé semblerait préparer une future demande en mariage sauf que les choses ne vont pas tout à fait se passer comme prévue…Suite à un terrible accident, les rêves s’effondrent…Margaret se retrouve à l’hôpital, paralysée des jambes, brûlée à certains endroits. Sa vie ne sera plus jamais la même. Mais la jeune femme n’a pas dit son dernier mot, et le destin non plus.

L’autrice nous propulse dès les premiers chapitres au cœur même de son histoire. Autant vous le dire tout de suite, j’ai eu dès le départ une vague d’émotions qui m’a submergée, ainsi que beaucoup de flash souvenirs de mon histoire personnelle, de l’arrivée de la maladie et du changement de vie bien qu’il soit complètement différent. Je découvrais l’auteure, Katherine Center et rien qu’en débutant ma lecture j’étais déjà certaine que j’allais avoir un immense coup de cœur pour cet ouvrage ainsi que pour la plume de l’autrice.

C’est une lecture que j’ai vraiment prise à cœur, sans aucune distance vis-à-vis du texte, parce qu’elle m’est apparue comme une sorte de reflet de ma propre histoire même si le contexte est un peu différent. Une grande partie du roman se déroule au sein de l’hôpital, dans la chambre de Margaret avec médecins, kinés, on sent bien que l’auteure a dû faire beaucoup de recherches pour écrire ce livre. La vie de Margaret est bouleversée, et j’avais un peu peur de sa réaction face à tous ces changements car je sais à quel point ce moment où ta vie bascule est difficile et où tout va devoir changer mais finalement, j’ai adoré son personnage et je me suis plutôt pas mal retrouvée dans la philosophie de vie qui est partagée ici.

Elle est à la fois triste, battante, forte, faible, elle est tout à la fois quand il le faut, sans jamais que cela soit trop, j’ai trouvé que Margaret était un personnage complètement réaliste. Même si à certains moments elle semble démoralisée et c’est normal avec tout ce qui lui tombe dessus, elle ne perd pas espoir. Elle est très touchante et son histoire poignante, je vais pas vous cacher qu’avec ce que cela m’évoque personnellement, il y a eu quelques larmes.

Je profite de ce moment où j’écris tout cela pour me livrer un peu. Ce roman se situe beaucoup à l’hôpital, moi ce bouleversement de vie est quelque chose que j’ai vécu principalement à la maison et je peux vous dire que cela vous fait prendre conscience de pleins de choses, il y a des moments tristes avec des larmes, que je n’ai personnellement jamais trop dit à mes proches et même encore actuellement, les rares fois où cela m’arrive, je ne le dis pas, je l’écris dans mon bujo mais c’est tout car je n’aime pas forcément évoqué ce que je ressens, peut-être pour ne pas créer une forme d’empathie, par pudeur aussi beaucoup. Mais dans ce genre de bouleversement il y a aussi beaucoup de moment où l’on décide tout simplement que l’on a qu’une vie alors il faut se battre, être fort, et sourire à la vie. Je ne sais pas si ce sont les bons mots pour transmettre ce que je souhaite vous dire mais c’est comme cela qu’il vienne au moment où j’écris cet article.

Je me pose d’ailleurs une question, si un jour j’arrive à prendre la parole sur mon histoire, comment je l’ai vécu, etc…est-ce que cela pourrait vous intéresser de la lire pour créer une discussion ensemble ?

Dans tous les cas, ce genre de moment entraine la création d’une philosophie de vie propre à chaque personne qui le vit même si il y a des similitudes parfois. Je pense que si l’on posait la question à mes proches, ils vous diraient que j’ai une philosophie de vie bien à moi mais qu’au fond et j’insiste bien là-dessus, mon handicap et ma maladie n’a pas changé celle que je suis, cela l’a juste renforcée ! Je suis différente, j’ai ma maladie, un handicap mais au fond je suis Marine, celle que j’ai toujours été, heureuse de vivre, avec mes diverses passions, etc…Et ce point-là, le fait que ce genre d’événement bouleverse une vie mais ne change pas la personnalité de la personne qui le vit, je trouve que Katherine Center insiste bien là-dessus et je souhaitais le rappeler car c’est quelque chose que je trouve indispensable à ne pas oublier. Je vous en ai déjà parlé un peu sur le blog mais c’est vraiment important. Nous avons tous chacun comme nous sommes qu’une vie et nous devons la vivre pleinement, en profiter !

 

J’avais envie de vous partager deux citations que j’ai relevé pendant ma lecture et qui je trouve illustre bien cette philosophie de vie importante dont je viens de vous parler.

« Je ne suis pas assez bête pour regarder en arrière. Je sais essayer, échouer, réessayer. Je sais vivre de l’intérieur. Je sais me délecter de chaque câlin, chaque baignade matinale, chaque chatouille, chaque repas, chaque bain chaud, chaque moment où quelqu’un me fait rire. Plus que tout le reste je sais que vous devez juste choisir de tirer le meilleur parti des choses. Vous n’avez qu’une vie, et elle va seulement en marche avant. Et il existe vraiment toutes sortes de fins heureuses. »

« C’est devenu ma philosophie de vie. Je ne vous dirai jamais que l’existence que vous souhaitiez n’aurait pas pu être exactement aussi géniale que vous l’aviez prévu. Mais vous devez vivre celle que vous avez. Il vous faut trouver l’inspiration dans le combat et tirer la joie des épreuves. C’est ce que nous essayons de faire -compenser la souffrance avec le rire, les couvertures moelleuses, les câlins, les chants, les pique-niques sous le soleil, les cookies aux pépites de chocolat et les fleurs sauvages. Parce que c’est tout ce que nous pouvons faire: supporter le chagrin quand nous y sommes contraints et savourer la joie quand nous le pouvons. »

Katherine Center n’a pas employé de discours larmoyant et ça, je suis heureuse de l’avoir vu écrit de cette façon. Les messages qu’elle arrive à faire passer dans ce roman sont très positif ce qui nous fait voir la vie sous un angle optimiste. Tous les amateurs de développement personnel devraient aimer cette lecture inspirante, qui nous pousse chacun de nous à se recentrer sur l’essentiel et à modifier notre vision des choses. Margaret est lucide, courageuse et humaine. Les différentes phases émotionnelles qu’elle va traverser sont totalement réalistes. Tout autant que celles de ses proches car il ne faut pas oublier de le rappeler, c’est difficile pour la personne qui le vit mais c’est aussi difficile pour les proches. Chacun des personnages crées par l’autrice est vraiment convaincant et à une personnalité bien à lui. Nous suivons aussi le destin des membres de la famille de Margaret : sa sœur excentrique Kit, et ses parents. Ils ont leurs propres problèmes, leurs propres épreuves qu’ils devront affronter tout au cours du roman. Ils évolueront tous beaucoup au cours de l’histoire.

Dans cette histoire feel-good sur fond de sujets très forts,on trouve aussi une part de bonheur avec l’amour qui s’immisce discrètement. La petite romance est la bienvenue, pas trop rapide, elle prend le temps de s’installer. Il y a, à mes yeux, quelques similitudes avec Avant toi de Jojo Moyes, puisque les deux histoires racontent une histoire avec le même thème mais l’histoire d’amour vécue par Margaret est néanmoins unique et ne pourrait être comparée à aucune autre! Le personnage masculin de cette romance est idéal, avec ses défauts et ses qualités, toujours une jolie réussite de la part de l’autrice !

Ce roman est une source de belles leçons de vie comme je les aime. En écrivant mon article, je ne peux pas m’empêcher de penser à Seper Hero qui est un livre un peu dans le même style avec de formidable leçon de vie, je vous mets le lien et je vous laisse aller lire mon avis si cela vous intéresse. J’avais parfois l’impression de lire un témoignage, alors que c’est un personnage fictif, sorti tout droit de l’imagination de l’autrice. Et c’est là que l’on voit la force des recherches mise en œuvre par l’auteure pour décrire de la façon la plus juste possible ce que l’on ressent dans ce genre de moment. J’ai aussi beaucoup aimé les intrigues secondaires, particulièrement bien développées. Ce roman ne parle pas que de handicap. Une chose importante sur laquelle je veux insister aussi, j’ai pu rire et sourire au cours de ma lecture, malgré la dureté du thème évoqué, c’est important de le dire je trouve.

En conclusion, c’est beau roman, attachant, idéal pour un week-end cocooning. Ce roman est un immense coup de cœur, j’ai adoré l’histoire, les rebondissements, la petite romance, les personnages, tout ! Ce livre est un vrai doudou qui nous réconforte, je m’y suis beaucoup retrouvée. Margaret est un superbe personnage principale. Mon papa avait vu juste pour ce roman, c’est une belle histoire inspirante, puissante, bien écrite, gros coup de cœur pour la plume de l’autrice ! Ce roman contemporain m’a beaucoup plu : il est plein d’humour, d’émotions diverses, de belles valeurs, d’idées positives et de réalisme. Le dénouement m’a convaincue. Si vous cherchez une romance contemporaine qui aborde des sujets importants et difficiles, ce livre est fait pour vous.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à venir discuter avec moi, me dire ce que vous pensez ? Si vous connaissez ce livre, cette autrice ou si cela vous tente ? Personnellement, j’ai très envie de continuer à découvrir cette autrice.

Publicités

Une réflexion sur “La vie rêvée de Margaret de Katherine Center

  1. Ping : Tag littéraire : De A à Z – Les bullettes colorées

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s