Une journée Parisienne avec mon papa – 2

Coucou,

Dans cette bullette, je vous retrouve afin de partager avec vous une jolie bullette. Comme la première fois que je vous ai fait un article journée parisienne, cela va prendre la forme d’un « carnet de bord ». Une petite journée faite pendant les vacances de la Toussaint, le 31 octobre 2018 pour être exacte. J’avais envie d’aller voir quelques expositions, il y en avait beaucoup à faire mais finalement, nous avons fait un choix avec mon papa car tout faire en une journée était impossible mais il fallait aussi que ça lui plaise un minimum.

Notre journée parisienne

Cette petite journée parisienne débute devant le musée du quai d’Orsay alors que nous nous garons afin de nous rendre au Louvre qui se trouve juste à côté.

L’occasion de prendre quelques photos :

045AABCC-BC58-49CB-81A0-6102B6ED3A8F

Tout d’abord, l’horloge si connue du Quai d’Orsay, un des symboles de ce musée je trouve. Je n’ai jamais fait le musée d’Orsay mais rien qu’admirer son architecture me fait plaisir et me donne encore plus envie de le découvrir un de ces jours.

037D0A49-F90F-4234-A9A6-6680A64CC5D747A418C9-AB38-4157-AA11-080C2C12A1AF37995197-95DD-4780-8695-71FB014169CF

Ce début de journée est aussi l’occasion de prendre en photos les animaux présent devant le Musée d’Orsay, des animaux majestueux et somptueux qui ont de quoi accueillir le visiteur de la plus belle des façons. Je trouve cela grandiose et très imposant pour un musée de cette renommée, un rhinocéros, un cheval et un éléphant, de quoi donner une sacrée force et énergie aux visiteurs.

07F8DD72-1D17-4586-9EBD-039FB3BBC694

Ensuite, direction l’autre côté de la Seine pour nous rendre au Louvre car mon papa rêvé depuis très longtemps maintenant de découvrir la collection Égyptienne qui y est exposée mais nous n’en avions pas eu l’occasion la première fois que nous avons fait notre visite au Louvre. Nous avons donc choisi de nous y rendre cette fois-ci. Mais avant, une dernière petite photo de la vue avec le musée du Quai d’Orsay ainsi que la Tour Eiffel, toujours aussi majestueuse en arrière-plan.

Le Louvre :

Nous voici arrivés devant le Louvre et sa majestueuse pyramide, toujours autant magique à voir. Tout de suite, je dis à mon papa qu’il y a quelque chose de nouveau que l’on avait pas vu. Et en effet…

BADA4715-3CB0-4BAE-B378-70FB16B84B18

…nous tombons nez à nez avec une œuvre d’art un peu particulière, une sculpture de l’artiste japonais Kohei Nawa, placée à l’entrée du musée, absolument majestueuse et brillante de mille feux, comme « flottant » au sommet du belvédère dans la pyramide, de quoi nous laisser sans voix et nous rendre encore plus admiratif devant les nombreux œuvres d’un des plus beaux musées de France. Par contre, lorsque nous sommes face à cette œuvre, nous ne trouvons aucune infirmation, ce que j’ai trouvé très dommage. J’ai donc à mon retour à la maison fais quelques recherches afin de comprendre car cela m’intriguait énormément.

3E7BEE5E-9237-402C-B34F-040E27FDFA51

Je vous emmène donc quelques instants dans une petite pause histoire des arts. Cette œuvre s’intitule « Throne »et l’artiste créateur est Kohei Nawa. C’est une œuvre qui a été créée afin de faire partie de l’exposition « Japonismes 2018 »qui célèbre le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, ainsi que le 150èmeanniversaire du début de l’ère Meiji, lorsque le pays s’ouvrit à l’Occident.
Et c’est donc, dans le cadre Japonismes 2018 : les âmes en résonanceque le musée du Louvre présente sous la pyramide cette œuvre monumentale de 10,4 mètres de haut, de 3 tonnes, entièrement couverte de feuille d’or, qui synthétise la tradition culturelle japonaise et les technologies les plus novatrices (impression 3D, polissage par un robot et dorure à la feuille d’or).
Kohei Nawa puise son inspiration dans les formes et origines des chars utilisés en Orient lors des fêtes religieuses.
Pour la conception de son œuvre, il associe les derniers systèmes de modelage 3D et la technique de dorure à la feuille d’or, dont le savoir-faire fait écho à l’Égypte antique et aux collections du musée du Louvre. Son œuvre remet en question la notion de pouvoir absolu qui s’est perpétuée dans le passé, et interroge la notion de futur.
L’artiste crée une sculpture qui mêle formes organiques et formes mécaniques, qui se multiplient ou se fondent pour fusionner à mesure de leur ascendance. Le tout synthétisant des attributs religieux qui puisent leurs racines en Asie, l’exposition symbolise ainsi une interaction de différents éléments : éléments shintoïstes comme les chars-sanctuaires de cortège qui apparaissent dans les festivals japonais, et des éléments bouddhistes comme les Kannons portant une auréole ainsi que le regard des visiteurs. Kohei Nawa exprime à travers cette œuvre son intuition selon laquelle les progrès fulgurants de l’informatique et de l’intelligence artificielle risqueraient à long terme de remplacer le pouvoir et l’autorité, instruments d’influence de la politique et de l’économie.
Une œuvre vraiment imposante et lourde de sens. Je suis ravie d’avoir pu en apprendre plus dessus car elle a vraiment une histoire très forte qui mérite d’être connue par le visiteur.

4DE0E7CE-6810-4EAF-B2BF-4EFBF23A3AB4

Nous sommes repassés devant le musée le soir avant de partir et ça a été l’occasion de faire une photo de nuit.

Revenons à mon histoire, comme je vous l’ai dit, nous avions donc prévu de nous rendre à l’exposition sur l’Égypte, alors commencer en beauté par une œuvre majestueuse dans la pyramide qui fait référence par la dorure aux techniques de l’Égypte antique ne peut que nous annoncer une superbe visite.

Comme toujours nous nous retrouvons plongés dans l’immense labyrinthe du musée du Louvre, que seul un expert peut connaître par cœur (d’ailleurs, il faudra que je pense pour les prochaines fois à visiter en compagnie d’un spécialiste cela m’évitera de me perdre dans cette immensité), nous finissons tout de même par trouver la partie Égypte.

24577F27-15B4-4C5A-89C2-EA50C6BADB74

La collection Antiquités Égyptiennes débute par une œuvre majestueuse, le Grand Sphinx de Tanis sauf que malheureusement pour moi, celui-ci n’est pas accessible pour quelqu’un en fauteuil roulant, je n’ai donc pas pu le voir de mes propres yeux et j’ai dû laisser mon papa descendre l’escalier avec mon appareil photo afin qu’il puisse me faire une photo me permettant de voir.

Bien dommage que cela ne soit pas accessible car c’est une œuvre vraiment magique rien qu’en photo.

62AF68A5-3742-4A88-8DD6-CC8B294C8C73

Poursuivons maintenant avec la partie sur l’écriture égyptienne avec les Scribes et Hiéroglyphes qui m’ont vraiment époustouflés. En effet, je m’intéresse beaucoup à tout ce qui est calligraphie dans les différentes cultures du monde et là j’ai vraiment été comblée de découvrir à quel point les égyptiens pratiqués l’écriture. Une découverte de la Paléographie complètement fascinante qui me donne encore plus envie de m’y intéresser.

E43CDFFD-05BB-4E18-A73A-106896D53170

Ensuite, j’ai découvert à travers les diverses vitrines, une somptueuse Palette de scribe, servant aussi pour l’aquarelle et les créations d’œuvres, qui m’a une fois de plus mis des étoiles pleins les yeux. J’adore vraiment cette technique de l’aquarelle et je m’intéresse beaucoup à l’art donc il est toujours fascinant pour moi de faire ce genre de découverte qui nous invite encore plus à connaître l’histoire des objets anciens avant qu’ils deviennent les objets tels que nous les connaissons aujourd’hui.

48AB6354-6127-4A87-A3F9-372A610E4679

Voici maintenant la tête d’une panthère parée de dorure rencontrée au détour des vitrines, une œuvre encore magique. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé le cartel que j’ai surement oublié de prendre en photo donc je ne pourrais pas vous donner le nom exacte de cette œuvre. Peut-être que quelqu’un parmi vous pourra nous éclairer dans les commentaires ?

Continuons la visite avec quelques photos prises par mon papa qui est parti quelques instants seul au détour des salles avec mon appareil photo. Heureusement j’avais mon téléphone qui m’a permis de faire quelques photos des œuvres que je souhaitais garder en souvenir mais j’avoue que ce moment m’a bien fait rire.

3655938B-5236-4DA8-9B5E-A8C3953EB037

En effet, j’ai retrouvé mon papa quelques salles plus loin aussi subjugué par les œuvres que je l’étais moi. Mais surtout, je l’ai retrouvé allongé par terre à ne pas trop comprendre ce qu’il faisait avant de lever la tête. Il admirait tout simplement l’œuvre Le zodiaque de Dendéra installée sur un plafond plutôt bas sauf que mon papa étant grand il n’arrivait pas à le voir exactement.

Il en a d’ailleurs profité pour faire une photo.

54E98AE2-D2F9-4A04-B57F-E370C27A5A66

Et moi aussi j’en ai profité, voici un photographe photographié 🙂

8FA008E0-CEBD-4484-B9B8-CBAF9E2C9776

Nous approchons de la fin de notre découverte des collections égyptiennes et nous voici maintenant arrivés au niveau des tombeaux, sarcophages, etc…des éléments vraiment imposants et toujours aussi somptueux. Ici, voici une photo de la Cuve du sarcophage de Ramsès III.

0A6C8F00-E72A-4C15-996E-557859F5F611

Et enfin, une dernière œuvre en pierre avec devant elle une stèle mais pour elle aussi j’ai malheureusement oublié le cartel donc je ne peux pas vous dire son nom.

Nous avons bien entendu vu d’autres très nombreuses œuvres et objets de l’époque antique égyptienne, tout aussi beaux les uns que les autres mais je ne vous mets pas toutes les photos ici car le Louvre est vraiment un musée à découvrir donc je vous laisse la surprise des découvertes que vous pourriez y faire.

Le Louvre est vraiment un musée unique et somptueux mais quel labyrinthe. Je ne sais pas si j’arriverai un jour à me repérer.

Balade dans le jardin des Tuileries :

En sortant du Louvre nous nous sommes rendu dans le Jardin des Tuileries en passant en dessous l’arc du Carrousel encore une œuvre imposante et lourde d’histoire. Une œuvre de notre patrimoine architectural importante à connaître.

A5988C51-8745-4236-B3E6-313CC04FD9C7

Pour les quelques photos qui restent je vous laisse les observer car je pense qu’elles se suffisent à elle-même pour vous raconter une histoire. Je suis vraiment ravie de toutes ces photos qui me font de jolis souvenirs. Je suis aussi heureuse d’avoir pu découvrir des œuvres de la FIAC dans le Jardin de Tuileries ; En effet, la FIAC est quelque chose qui m’intéresse beaucoup mais que je n’ai encore pas eu le temps de découvrir donc là c’était un petit avant-goût. L’occasion pour moi de faire des photos et pour certaines de m’amuser un peu.

93e75d4e-e957-4521-8ede-8d7bca5384b0

c6d15fac-800e-491b-a862-d3dc87e5898cc513aab5-d443-4a82-9b02-2ab04256a36b

e38c52c6-121b-4cf2-8b33-2f5741e49884

49ee45f9-96db-4699-962a-aca9cac674bbdfcda6da-84e7-492c-b15d-6b88a86de7c3

201b927b-e530-4f61-a891-197b84ddeaf753565feb-1846-424c-ba49-8c761708faab

20b1ed81-c235-4837-bdbd-3c4954938a32

e6374ee8-c219-4333-9b47-fde597a8a23a

Notre journée touche bientôt à sa fin et il va être temps pour nous de nous diriger vers la seconde exposition que nous souhaitions voir. D’ailleurs, il était temps car le temps commençait à se gâter…Nous retraversons donc la Seine par une passerelle, ce qui nous laisse cette fois-ci l’occasion de découvrir une jolie vue sur la cathédrale Notre Dame à notre gauche.

13f0592d-bb10-451d-a2dd-247510f3702a

Cette passerelle est aussi l’occasion pour mon papa de m’empreinter à nouveau mon reflex afin de faire quelques photos. J’avoue que je l’ai laissé faire sans vérifier après et j’ai eu des surprises lorsque j’ai pris le temps de regarder les photos à la maison. Elles sont floues car il n’a pas compris comment bien faire le focus…Je vous laisse observer.

2c17396b-28cb-4099-b2dd-1b5e4f3ebda6380cd676-e768-4cda-9715-fd636848d0ee9642a639-a13f-4066-b07d-b73dff83f994

Finalement, je trouve que ce sont de jolies photos malgré le souci de focus et cela rend très bien. Une erreur bénéfique 🙂

30e3e37d-1c52-4d29-a2df-ef2e69ea07ef

N’oublions pas la vue sur notre droite, le Grand Palais.

Atelier des lumières :

Et enfin, afin de terminer notre petite journée Parisienne, je souhaitais absolument retourner voir les ateliers des lumières que j’avais déjà pu découvrir quelques temps auparavant. L’occasion de revoir l’exposition Klimt et Hundertwasser qui m’avait complètement subjuguée la première fois et qui ici encore m’a mis des étoiles pleins les yeux.

C’est aussi l’occasion pour moi de découvrir l’exposition Colours X Colours par Thomas Blanchard et Oilhack. Une exposition que je rêvais de découvrir car je savais qu’elle correspondait à l’univers coloré que j’affectionne tant.

883285e0-1845-4bd6-9442-27b4f6b0be88

Autant vous le dire, je suis sortie vraiment ébahie par ce monde merveilleux remplie de couleurs. De quoi encore plus me passionner pour les couleurs.

Thomas Blanchard et Oilhack s’intéressent à l’art de la macro. C’est ainsi, qu’ensemble, en collaborant, ce duo d’artistes lyonnais nous propose de plonger dans une vidéo immersive de 24 minutes. Une plongée au cœur de la macro de peinture et de ses diverses réactions. Les images projetées sont des captations des mouvements de conceptions artisanales à partir de peinture acrylique, huile ou savon mais surtout des couleurs. Les images sont projetées sur l’ensemble des murs du Studio des ateliers lumières et sont de véritables captations des mouvements de conceptions artisanales faites par les artistes eux-mêmes et amplifiées par l’utilisation d’un grossissement optique extrême. L’occasion pour le spectateur de plonger un regard nouveau sur la peinture et ses techniques. Mais surtout, d’observer à quels points les couleurs sont riches, pigmentées et permettent de créer en abondance sans trop restreindre notre champ des possibles.

Je ne connaissais absolument pas ces deux artistes avant de les découvrir ici et je peux vous dire que je suis ravie de cette découverte. Vous savez à quel point j’aime la couleur et là, c’était vraiment un spectacle au cœur des couleurs pour mon plus grand bonheur. De quoi me donner encore plus envie de me passionner encore et encore pour les couleurs ainsi que tout ce qu’elles peuvent nous apporter.

Je vous propose de vous parler un peu de ce que j’ai pu apprendre sur les deux artistes :

  • Thomas Blanchard est un artiste vidéaste français, lyonnais qui aime explorer les thèmes et mélanger les arts. Son travail a été présenté dans divers festivals et expositions à travers le monde, comme la Biennale (événement qui a lieu tous les deux ans et qui regroupe diverses pratiques artistiques) d’art contemporain de Casablanca en 2016, au STARZ Denver film festival, au Springstudio de New York, à la galerie des arts technologiques Artechouse à Washington DC, ici aux ateliers des lumières, etc… Grâce à son travail des formes, des couleurs, des pigments et des textures, il crée des œuvres visuelles puissantes et enveloppantes. Depuis quelques années maintenant, le rendu explosif des couleurs de ses films a été remarqué par les plus grands noms de la technologie et des communications. C’est ainsi qu’il a notamment travaillé pour Apple et la sortie de l’IPhone X, mais également avec Sony pour le Sony Square de Tokyo. De sacrées opportunités de carrières qui sont bien à l’image de la qualité du travail qu’il nous propose de découvrir.
  • Quant à Oilhack, aussi connu sous le nom Anthony Viscogliosi, c’est un artiste autodidacte qui s’inspire de la nature depuis son enfance. Ses créations sont une véritable alchimie de couleurs, de matières, de textures, un alliage d’énergies qui prennent vie sur son support. C’est le mouvement et l’assemblage qui vont créer la diversité. Son travail est le résultat de combinaisons de ses pratiques artistiques, saisies à un moment précis, puis capturées, mises en valeur par la photographie. C’est un travail vraiment unique et riche en sens qui je trouve s’associe vraiment à merveille avec celui de Thomas Blanchard. Son travail a lui aussi été présenté dans divers festivals et expositions à travers le monde, comme le Festival del Silenzio à Milan, au Springstudio de New York, la galerie des arts technologiques Artechouse de Washington DC, les ateliers lumières, etc…Il a également travaillé avec Thomas Blanchard sur les projets de l’IPhone X pour Apple et Sony Square. Nous avons donc la chance dans cette exposition de découvrir deux artistes à la renommée internationale et qui personnellement m’ont vraiment fait rêver !

Vous l’aurez donc compris, ces deux artistes ont un univers magique à mes yeux et je suis donc ravie d’avoir eu la chance de retrouver aux ateliers des lumières afin de découvrir leur création. Mais, retourner aux ateliers des lumières était aussi l’occasion pour nous de profiter d’une soirée exceptionnelle autour des images de Yann Arthus Bertrand. En effet, le temps de quelques soirées uniques, celles-ci étaient projetées. Ce sont de bases des images sublimes mais dans un lieu comme les ateliers lumières c’est encore plus magique, de quoi provoquer beaucoup d’émotions et un nouvel fois un spectacle grandiose. De quoi mettre des étoiles dans les yeux des petits comme des grands je peux vous le certifier.

Voilà, cette journée parisienne touche à sa fin, j’en suis personnellement ravie et je sais que j’en vivrais encore d’autres.

J’espère que cet article bullette carnet de bord de ma journée vous a plu. N’hésitez pas à venir discuter avec moi. Me dire si vous aussi vous vous faites des journées Parisiennes ? Ce que vous faites quand si c’est le cas ? Ou alors si vous habitez à Paris, ce que vous aimez dans cette ville ? Aimez-vous faire des expositions ? Avez-vous déjà vu l’une des expositions dont je vous parle, si oui laquelle ou lesquelles ? Et si non, laquelle ou lesquelles vous tente ?

Publicités

5 réflexions sur “Une journée Parisienne avec mon papa – 2

  1. Ping : Une journée Parisienne – 3 – « Rêve ta vie en couleurs, c’est le secret du bonheur. » Walt Disney.

  2. Ping : Une journée parisienne – 4 – Les bullettes colorées

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s