Forbidden de Tabitha Suzuma

Coucou,

Dans cette bullette je vous retrouve afin de vous donner mon avis sur Forbidden de Tabitha Suzuma. C’est un livre que j’ai lu en lecture commune avec Lauriane alias L’univers d’une lectrice. Une lecture qui a fait beaucoup de bruit dans le monde du livre et qui nous intriguait toutes les deux, nous nous demandions pourquoi ce livre avait fait autant de bruit, et comment dire ? Nous n’avons pas été déçue ! Ce livre nous a littéralement laissé sans voix, heureusement que nous l’avons lu en lecture commune car cela nous a permis d’échanger sur ce que nous lisions. Trouver les mots pour vous écrire mon avis a été un peu compliqué mais je pense y être parvenu, je vous laisse découvrir tout ça 🙂

Tout d’abord, petite présentation de l’auteure :

Tabitha Suzuma est une auteure née d’une mère anglaise et d’un père japonais. Elle fréquente le lycée français de Londres où elle s’ennuiera tout au long de sa scolarité ; pour passer le temps, elle se force à écrire de la main gauche, mais cela ne suffit pas à la distraire. Elle quitte l’école à quatorze ans pour privilégier l’enseignement à distance. Diplômée en littérature française du King’s College de Londres, elle enseigne la langue anglaise à des étrangers, fait quelques traductions et se met bientôt à écrire. Elle est depuis auteure de plusieurs romans et travaille à de futurs ouvrages.

Le résumé

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?

Mon avis

Comme je vous le disais dans mon introduction, ce roman est un livre qui a fait énormément de bruit dans le monde du livre. Tout le monde ou la majeure partie des personnes ayant lu cet ouvrage avait-il l’air totalement dévasté à la fin, mais pourquoi ? Telle est ma question que nous nous sommes posées avec Lauriane pendant notre lecture commune. Et effectivement, mettre des mots s’avère très difficile à la fin. Nous avons toutes les deux compris pourquoi.

Je vais vous avouer que je suis plutôt du style à fuir ce genre de lire qui fait beaucoup de bruit mais bizarrement pour cet ouvrage je n’ai pas eu du tout cette envie de fuir.

Autant vous le dire tout de suite, je suis incapable de dire si ce roman est un coup de cœur ou une très bonne lecture, il se situe entre les deux mais je suis incapable de dire de quel côté cela penche. En tout cas, une chose est certaine, c’est une excellente lecture.

Dans cette histoire à la fois belle, forte et déroutante, nous allons suivre Maya et Lochan qui sont frères et sœurs. Ils n’ont pas eu une enfance facile et leur fin d’adolescence ainsi que début de vie d’adulte n’est pas facile non plus. En effet, ils ont tous les deux la responsabilité de s’occuper de leurs petits frères et sœurs. Leur père, parti depuis de nombreuses années, a refait sa vie et leur mère, quant à elle, est complètement noyée dans l’alcool, instable, très absente et ne remplit pas du tout son rôle de mère de famille. Nos deux personnages principaux évoluent donc dans cette atmosphère très pesante où ils doivent emmener les enfants à l’école, leurs donner le bain, faire à manger, gérer toute la maison en continuant leurs propres vies à côté, ce n’est donc pas de tout repos pour eux et on comprend facilement à quel point ils doivent porter sur leurs épaules.

Sauf qu’avec tout cela, Maya et Lochan vont se rapprocher, peut-être même un petit peu trop…mais je vous en reparle un peu plus tard dans mon avis.

En ce qui concerne les personnages, j’ai trouvé qu’ils étaient tous, que ce soit les personnages principaux ou secondaires, brisés, touchants et attachants à leur manière. Lochan est un jeune homme timide, perdu, qui donne tout pour ceux qu’ils aiment, on aurait envi de l’aider mais nous ne pouvons pas. Maya est un véritable rayon de soleil dans cette histoire, elle est heureuse et essaye toujours de trouver du positif dans chaque situation mais c’est également et avant tout une jeune femme qui doute d’elle et continue au mieux à vivre sa vie. Les personnages secondaires qui sont les frères et sœurs (Kit, Willa et Tiffin) sont également très attachants.

Tout au long de cette histoire, nous avons les deux points de vue en alternance, celui de Lochan et celui de Maya, ce qui nous permet de comprendre et connaître toutes les pensées qu’ils ont mais aussi d’essayer de comprendre tout ce qu’ils vivent, comprendre comment leur relation a pu prendre la forme d’une romance, etc…On peut, grâce à cela comprendre à quel point il est difficile pour eux d’avoir dû prendre en main la famille, même si cela ne les dérange pas. Gérer ce genre de choses à leurs âges n’est pas facile et on le comprend complètement.

Dans ce contexte aussi lourd que nous évoque cette histoire, comme vous avez pu le voir j’ai utilisé le mot « romance ». En effet, ici, un sujet très important va être mis en avant, celui de l’inceste. L’auteure aborde un sujet interdit, tabou, condamnable par la loi et je trouve qu’elle le fait à la perfection. Personnellement, je ne considère pas ce sujet comme tabou, etc…et surtout je ne souhaite pas apporter de jugement car en soit, qui sommes-nous pour juger l’amour que se porte deux personnes, quelque soit leur lien ? Surtout dans une telle situation, nous ne pouvons pas juger tellement c’est difficile. Quel courage leur faut-il pour vivre tout cela ? Dans notre monde actuel qui ne supporte pas les différences c’est encore plus difficile mais en soit, qui sommes-nous pour juger ? Si tout est vécu dans le respect et surtout ce qui leur apporte un minimum de bien-être dans ce genre de contexte, je pense que nous ne pouvons pas juger malgré le fait que la société condamne ce sentiment .Mais comment vivre cet amour sans mettre en péril la sécurité de leur famille, sans mettre en péril leur propre liberté et vie ? Cela semble tellement évident au fil des pages qu’ils ne sont pas que de simple frère et sœur, mais bien plus.

La plume de l’auteure est vraiment merveilleuse, elle a utilisé un vocabulaire très juste et très bien choisi. L’écriture est, je trouve très poétique et vraiment sublime à lire, on ne peut pas décrocher. On passe par des tas d’émotions en lisant ce livre et on n’en ressort pas indemnes. C’est touchant, émouvant, bouleversant, poétique, etc…ce livre est une pure merveille. C’est fort émotionnellement parlant et la plume de l’auteure nous immerge dans la puissance de cette histoire. Elle parvient à nous faire ressentir la moindre émotion des personnages, leurs sentiments contradictoires, nous sommes spectateurs de la scène. L’amour que Lochan porte à Maya et vice-versa est tellement beau, personnellement je ne peux pas juger l’inceste et je pense qu’il faut voir au-delà lorsque nous lisons cette histoire. Tout l’histoire se construit en douceur, progressivement, c’est très beau et cela apporte encore plus de puissance à notre lecture.

Néanmoins, la fin est absolument horrible et j’ai eu beaucoup de mal à me dire que je lisais ce que je redoutais le plus, j’ai passé mon temps à refermer le livre, respirer, laisser couler quelques larmes, discuter avec Lauriane, puis reprendre. Je ne comprenais pas, pourquoi cela devait-il arriver ? C’est très triste, touchant, poignant, et c’est là que l’on comprend à quel point on s’attache à notre lecture. On ne peut pas rester insensible à cette fin et à ce que traversent les personnages. On ne peut s’empêcher de se mettre dans la peau de Maya et Lochan, de les comprendre, de trouver leur histoire belle à sa façon. J’ai été touchée par leur situation familiale, par les nombreuses responsabilités qu’ils sont obligés de prendre pour assumer leurs frères et sœurs et, pouvoir rester tous ensembles. Leur situation est révoltante et il est évident qu’ils n’ont pas la même vie que tout le monde, qu’ils ont des liens particuliers, parce que ça les rend plus forts.

Je ne sais pas ce que je pourrais vous dire de plus sur ce livre, si vous hésitez lisez-le ! Mais ouvrer votre esprit au-delà des frontières de ce que pense notre société face à l’inceste.

Tabitha Suzuma a voulu montrer avec Forbidden que rien n’est jamais aussi simple qu’on peut le penser, que chaque acte à son histoire. C’est un roman intéressant en cela, qui marque c’est certain. L’auteure a vraiment réussi à écrire ce roman de sorte à ce qu’on ne soit pas non plus dégouté de cet inceste. C’est vraiment une belle histoire à découvrir.

Ce qu’il faut retenir

Une lecture puissante, belle, déroutante, un sujet tabou que nous ne pouvons pas juger qui est merveilleusement bien évoqué. Un contexte familial très difficile, une plume charmante et beaucoup d’émotions.

En conclusion, ce livre est un petit trésor. Il est très difficile à lire surtout à la fin, mettre des mots sur ma lecture s’avère très complexe mais je pense avoir réussi à exprimer tout ce que je souhaitais. Ce livre rentre avec certitudes dans les meilleures lectures de ma vie, et je pense que je m’en souviendrais pendant très longtemps. Merci à Lauriane alias L’univers d’une lectrice d’avoir fait cette lecture commune avec moi ! Cela m’a fait super plaisir que l’on échange toutes les deux, nous commençons à bien nous connaitre maintenant. On se refera surement d’autres lectures communes, en attendant, je vous invite à aller voir son blog où vous pouvez aussi trouver de très jolies bullettes et à aller lire son post Instagram afin de connaître son avis sur notre lecture.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à venir discuter avec moi.

Connaissez-vous ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? Vous tente-t-il ? Dites-moi tout.

Ps : Si jamais la maison d’édition (Milady) passe par là, merci d’avoir publié ce roman, merci aussi pour tout votre travail éditorial sur tous vos ouvrages, vous êtes une maison d’édition que j’aime énormément, nous avons juste rencontré un petit souci pendant notre lecture commune aux alentours des pages 99-100 où il manquait surement un passage du texte ce qui, du coup créé une incompréhension un peu déroutante, c’est dommage pour un ouvrage aussi beau et puissant.

Publicités

9 réflexions sur “Forbidden de Tabitha Suzuma

  1. Wow. Quel article ! Franchement je suis sur les fesses. Tu as retranscris parfaitement mes émotions. Et merci à toi pour cette lecture commune. C’était une superbe occasion à renouveler des que possible ! Et tu as raison, c’est la fin qui fait vraiment tout le livre, aussi dur et cruel qu’il soit ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup! Cela me rassure que cela retranscrive bien tout ce que tu as ressenti et du coup ce que j’ai ressenti aussi car mettre des mots n’a pas été facile. Avec plaisir cette lecture commune, on recommence dès que possible ☺️🌸
      Merci beaucoup, je m’en remets toujours pas de cette fin d’ailleurs 😂❤️

      Aimé par 1 personne

      1. Jennifer

        C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup littérairement parlant car certains le qualifient de « tabou », alors qu’il ne devrait pas être perçu comme ça! Enfin, ton article m’a beaucoup plu! j’ai hâte!

        Aimé par 1 personne

  2. Ping : Tag littéraire : De A à Z – Les bullettes colorées

Répondre à universdunelectrice Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s